27/10/2010

Régime de la semaine

  Maigrir en couple, les 10 commandemants

couple.jpg

Commandement n°1 :

Vos objectifs et vos besoins vous différencierez

Ce n’est pas parce que vous faites un régime avec votre douce moitié que vous allez adopter tous les deux le même comportement alimentaire

Les besoins énergétiques de l’homme et de la femme ne sont pas égaux : un homme a, en moyenne, besoin 2 200 Kcal/j, tandis qu’une femme se contentera d'environ 1800 kcal/j.

En fonction de vos objectifs, vous établissez votre propre programme minceur.

Commandements n°2 :

Ves petites faiblesses à ton partenaire tu confieras

Dites à l’autre quels sont vos péchés mignons, ce sur quoi vous craquez inévitablement : chocolat, gâteaux, chips... Ensuite, enfermez vos aliments "défendus" dans deux placards distincts et échangez-vous les clés.

Commandement n°3 :

Un pacte vous scellerez

Engagez-vous tous les deux dans cette aventure, ne vous cachez aucun de vos écarts à l’autre et entraidez-vous.

Commandement n°4 :

La carotte devant vos deux nez vous mettrez

La carotte, c’est ce que l’on appelle également le renforcement positif ou négatif. C’est très efficace, mais comment ça marche ?

- Le renforcement positif : une fois vos objectifs atteints, offrez-vous un petit week-end, un cadeau qui vous plaira à tous les deux.

- Le renforcement négatif : le premier des deux qui craque aura un gage. Attention, le gage doit être particulièrement compromettant (sinon, c'est pas du jeu !).

Commandement n° 5 :

Des changements sur vos habitudes alimentaires vous opèrerez

Les habitudes alimentaires de l’homme et de la femme sont différentes. Les femmes mangent plus varié et en plus petites quantités que les hommes, néanmoins elles ont souvent tendance à grignoter : chocolat, gâteaux, bonbons.... Essayez tous les deux de rééquilibrer vos habitudes.

Mesdames, mangez davantage de féculents (au petit déjeuner et déjeuner) pour éviter les petites fringales. Messieurs, augmentez votre consommation de fruits et légumes !

Commandement n°6 :

Au supermarché en amoureux vous irez

S'aventurer seule dans une grande surface peut s'avérer dangereux. Face à tant de tentations, dur de contrôler ses envies. A deux vous résisterez plus facilement.

Commandement n° 7 :

Des petits plats diététiques vous mijoterez

Identifiez vos goûts et vos préférences. Apprenez à cuisiner des petits plats savoureux et légers, privilégiez légumes et poissons. Cuisiner à deux peut devenir un jeu !

Commandement n° 8 :

En contact avec l'être aimé tu resteras

L’absence de l’autre peut créer un vide, un manque. Dans ces moments, ce sont le plus souvent nos amis chocolats et confiseries que nous appelons à la rescousse...Alors, à défaut de vous voir, essayer de rester en contact : un coup de fil suffira à déjouer les pièges de la solitude.

Commandement n°9 :

Au sport vous vous mettrez

Profiter des beaux jours, pour trouvez une activité qui vous plaira à tous les deux, cours de danse, vélo, natation... ou alors organisez-vous de petites ballades en amoureux (au moins 30 minutes/jour).

Commandement n°10 :

Ton compagnon tu ne jalouseras pas

Inutile de rentrer en compétition avec votre amoureux, il perdra plus rapidement ses poignées d’amour que vous. Pourquoi?

La masse graisseuse des femmes est plus importante que celle des hommes, elle représente 10 à 15% de leur poids contre 18 à 25% du notre. Soyez patiente, vous y arriverez.

   _________________________________________________________

 

 

 

Minceur : le surimi est-il vraiment notre ami?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

surimi.jpg

De plus en plus présent dans nos assiettes, le surimi reste encore assez méconnu. Peut-on en faire un de nos alliés minceur ? Et quels sont ses atouts nutritionnels ? Le point avec le Dr Dukan, nutritionniste.

1. Le surimi est fabriqué avec des déchets de poisson

FAUX

Le surimi est une pâte composée de filets de poisson. Aussitôt capturés, les poissons sont étêtés et vidés sur des bateaux-usines. Leur chair est utilisée pour préparer cette pâte qui est ensuite congelée et conservée à moins 30 °C. Les espèces privilégiées sont principalement le colin d'Alaska, la brème et le merlan bleu. Une seule et même espèce est choisie à chaque cycle de fabrication. « Il ne s'agit donc pas de rebuts, mais de poissons spécialement pêchés pour être transformés, précise le Dr Dukan, on obtient alors un produit final très diététique, peu gras et riche en protéines de qualité. »

A noter : la pâte de surimi est de couleur blanche, sans odeur. Pour lui donner du goût, on lui adjoint des saveurs naturelles ou artificielles de crabe, de crevette, de homard... et des colorants (le paprika) pour lui donner bonne mine.

 2. Le surimi est un allié minceur

VRAI

Avec une moyenne de 80 Cal aux 100 g (soit 20 Cal pour un bâtonnet), le surimi est un aliment minceur, très riche en protéines, et pauvre en graisses (pas plus de 2 g de lipides aux 100 g) et en sucres (environ 7 g de glucides aux 100 g). Ses protéines viennent à la fois du poisson et du blanc d'oeuf utilisé pour fabriquer le produit final.

« Comme tous les aliments riches en protéines, il est particulièrement rassasiant, indique le Dr Dukan, sa présentation sous forme de bâtonnets permet de "grignoter utile", notamment au début d'un régime minceur, où l'on peut souffrir de compulsion alimentaire. »

3. Pas de surimi quand on est enceinte

 

 

VRAI

 

Au même titre que les fruits de mer et le poisson cru, le surimi est susceptible d'abriter une bactérie dangereuse pour les femmes enceintes, la listeria. « La pâte est tout d'abord congelée avant d'être passée au four, une fois les autres ingrédients ajoutés. Néanmoins, durant cette congélation, des germes peuvent subsister. Il vaut donc mieux éviter d'en consommer pendant la grossesse », recommande le spécialiste. Cependant, le fait qu'il soit cuit réduit notablement les risques.

 

4.Le surimi peut être consommé par les diabétiques

 

VRAI

 

Composé en grande partie de chair de poisson, le surimi contient cependant 5 à 8 g de glucides aux 100 g. « Sauf que cette teneur en sucres est due à l'adjonction d'amidon, précise le Dr Dukan, un sucre complexe qu'une personne diabétique n'a nul besoin d'éviter, surtout lorsqu'il est présent en toute petite quantité. »

5.Le surimi est une bonne source de fer

 

FAUX

 

« Comme tous les poissons, le surimi est pauvre en fer, explique le Dr Dukan. En revanche, il est riche en iode - indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde - et assez bien pourvu en phosphore, qui fonctionne en binôme avec le calcium pour assurer la santé de nos os. » Il est donc intéressant pour les enfants qui souvent rechignent à manger poissons et crustacés.

 

 

 

 

 

 

VRAI

Au même titre que les fruits de mer et le poisson cru, le surimi est susceptible d'abriter une bactérie dangereuse pour les femmes enceintes, la listeria. « La pâte est tout d'abord congelée avant d'être passée au four, une fois les autres ingrédients ajoutés. Néanmoins, durant cette congélation, des germes peuvent subsister. Il vaut donc mieux éviter d'en consommer pendant la grossesse », recommande le spécialiste. Cependant, le fait qu'il soit cuit réduit notablement les risques.

 

4.Le surimi peut être consommé par les diabétiques

VRAI

Composé en grande partie de chair de poisson, le surimi contient cependant 5 à 8 g de glucides aux 100 g. « Sauf que cette teneur en sucres est due à l'adjonction d'amidon, précise le Dr Dukan, un sucre complexe qu'une personne diabétique n'a nul besoin d'éviter, surtout lorsqu'il est présent en toute petite quantité. »

5.Le surimi est une bonne source de fer

FAUX

« Comme tous les poissons, le surimi est pauvre en fer, explique le Dr Dukan. En revanche, il est riche en iode - indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde - et assez bien pourvu en phosphore, qui fonctionne en binôme avec le calcium pour assurer la santé de nos os. » Il est donc intéressant pour les enfants qui souvent rechignent à manger poissons et crustacés.

_________________________________________________________________________________ 

 - Le régime soupe aux choux

___________________________________________________________________________

08:49 Écrit par aurore thirion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |